On parle de Reso6259 le groupement d’employeurs

Accompagner le développement des métiers de l’hôtellerie et de la restauration, favoriser la formation et la qualification des nouveaux salariés et proposer des emplois de qualité, tels sont les objectifs des deux groupements d’employeurs qui viennent de se constituer et qui vont rayonner sur toute la Côte d’Opale.

On ne trouve pas de personnel, on ne trouve pas d’apprenti… Cette complainte perpétuelle des patrons ne sera-t-elle, demain, qu’un vieux souvenir ? Peut-être… Thierry Grégoire, directeur d’un des deux groupements d’employeurs (le GE Reso), résume ainsi la raison d’être de ce nouveau dispositif. « Il s’agit d’un outil qui doit sortir de l’isolement certaines PME de l’hôtellerie et de la restauration, qui peinent à recruter des jeunes qualifiés. Comment ?
Justement, en oeuvrant à la formation de ces jeunes. » Le GE, association loi 1901, regroupe des entreprises qui embauchent collectivement des salariés qualifiés. Ensemble, ils partagent une même stratégie de développement.
Alain Delpierre, patron de l’Atlantic à Wimereux, est quant à lui le président du GE pour l’insertion et la qualification (GEIQ). C’est aussi une association (loi 1901) qui regroupe des entreprises qui embauchent directement des publics ciblés (jeunes sans qualification, demandeurs d’emploi…) et qui les met à la disposition des adhérents, tout en développant des parcours de qualification privilégiant l’alternance par des contrats d’apprentissage ou de professionnalisation.

5 500 emplois à pourvoir
C’est que, en période estivale, près de 5500 emplois sont à pourvoir sur la Côte d’Opale. Un véritable casse-tête pour les employeurs et les organismes liés à l’emploi et la formation (Pôle emploi, Maisons de l’Emploi, CCI, Missions locales, partenaires sociaux, organismes de formation, collectivités territoriales,etc). Désormais, l’ensemble de ces partenaires s’inscrit au sein de ce réseau. Symbole de ce partenariat, l’antenne du GEIQ se trouve dans les locaux de la Maison de l’Emploi à Boulogne-sur-Mer.
« Ce groupement d’employeurs va faciliter la formation de personnel qualifié, se réjouit le sous-préfet Daniel Rouhier. Il permet aussi de s’adapter à des situations fluctuantes, la saisonnalité, bref, d’adapter nos problématiques à notre territoire. » Ces concepteurs veulent aussi inciter les jeunes à faire preuve de davantage de mobilité. Un autre problème récurrent dans notre région.

S.D.

La Semaine dans le Boulonnais

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • BLOG STATS

    • 15,414 hits
%d blogueurs aiment cette page :