Lille : en matière de recrutement, l’hôtel-casino Barrière opte pour le job-dating

 

PUBLIÉ LE 22/06/2012

| TENDANCE |Hier, l’hôtel-casino Barrière de Lille organisait un job-dating pour recruter du personnel dans les métiers de la restauration, de l’hôtellerie et de l’entretien, en CDI, CDD ou extra.

 

 Lumières tamisées et fauteuils confortables: une ambiance inhabituelle pour un entretien de recrutement.

 

Initialement utilisé pour des rencontres amoureuses, le concept tendance du « speed-dating » s’est élargi pour atteindre le secteur du recrutement. En partenariat avec la Mission locale, Delphine Gouttière, la directrice des ressources humaine de l’hôtel-casino Barrière, et ses équipes ont accueilli les candidats dans l’un des bars du casino.

Lumières tamisées et sièges en cuir : l’ambiance s’apparentait bien à celle d’un speed-dating, à ceci près que les participants étaient chargés de séduire des recruteurs aux exigences précises. « On recrute selon nos besoins et, en ce moment, c’est une période de turn-over. Nous avons trois restaurants, quatre bars, un théâtre, une salle de machines à sous et de jeux de table et un hôtel cinq étoiles, autant dire qu’il y a du boulot !

», explique Delphine Gouttière. Ses candidats ? Elle les veut « expérimentés », bien que certains puissent être « formés sur le tas ».

« Rapide et efficace »

Laurène, la trentaine, a déjà de l’expérience en cuisine et c’est « sans stress » qu’elle aborde son premier job-dating. «  C’est rapide, efficace et on est directement fixé », lance la jeune femme. Pour Fall, 30 ans, le job-dating est justement un peu trop rapide. « Les recruteurs vont me tenir au courant, mais c’était un peu court ! J’aurais aimé qu’ils me donnent plus de temps.

» Audrey, elle, y va « au feeling ». La jeune femme de 24 ans recherche plutôt des extras le week-end, en plus du travail en intérim qu’elle a déjà. « Je n’ai rien à perdre », lâche-t-elle.

Sur la cinquantaine de candidats qui ont défilé devant les recruteurs hier, 30 % verront leur candidature atteindre la prochaine étape. C’est le cas de Frédéric, 30 ans. « Je suis obligé de faire des allers-retours entre Lille et Reims pour le travail. » Ce job-dating sera peut-être un nouveau départ pour lui, qui a son ticket pour les prochains entretiens.  PA. B.

 

La Voix Du Nord

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • BLOG STATS

    • 15,414 hits
%d blogueurs aiment cette page :