La mission TVA est-elle bouclée d’avance ? Roland Héguy inquiet

l’hotellerie
mardi 4 septembre 2012 14:55

75 – Paris Roland Héguy et Hervé Bécam ont confirmé leur inquiétude, hier, devant la presse professionnelle après la phrase lâchée sur les ondes par Thomas Thévenoud, chargé par le gouvernement de mener la mission sur la TVA en restauration. « Le maintien (du taux à 7%) me semble à ce stade assez compliqué à justifier » a déclaré le député PS du Mâconnais-Clunisois alors qu’il doit rendre sa copie ce mois-ci et que tous les syndicats n’ont pas encore été auditionnés. « Ce qui me surprend, c’est qu’on parle beaucoup de concertation et de dialogue en ce moment. Le gouvernement aurait-il déjà pris sa décision ? » s’interroge le chef de file de la rue d’Anjou en rappelant que des enquêtes ont été menées et que les chiffres produits sont précis.« L’essence même du contrat d’avenir était de baisser le taux et que la profession fasse des efforts » or, soulève Hervé Bécam, « le député tend à estimer qu’il ne voit pas pourquoi on donnerait de l’argent public à une entreprises privée ». Les dirigeants de l’Umih sont d’autant sur la défensive que la baisse du taux a été suivi par la création de plusieurs milliers d’emplois et « a permis d’apporter une qualité au dialogue sociale que nous n’avions pas connue depuis longtemps. Nous pensons que nous menons le même combat que les salariés : veiller à ce que le dialogue social soit maintenu. Nos salariés, comme leurs représentants, savent que nos entreprises ont très peu de marge à l’heure actuelle ». Des salariés qui touchés par la fiscalisation des heures supplémentaires : 80% des salariés du secteur seront pénalisés par cette mesure, évalue l’Umih. « Le tourisme est l’une des rares filières qui peut encore se développer. Elle doit être soutenue et non mise à genoux »martèle Roland Héguy. Ce rendez-vous était aussi pour l’Umih l’occasion d’annoncer les grandes lignes d’une feuille route de rentrée très chargée. Les élections de branche, le rapport sur la ‘resyndicalisation’ après les assises du mois de juin, les rythmes scolaires,  l’ouverture de discussions nouvelles avec les sites Internet  – le syndicat pense en effet qu’il est possible d’obtenir à terme la mise en lignes de commentaires émanant de clients effectifs – . Quant à la  Fête de la gastronomie, l’Umih souhaite que les restaurateurs  saisissent cette journée pour montrer aux consommateurs comment ils s’approvisionnent, comment ils forment leurs équipes. Le syndicat annonce enfin une série d’actions contre le paracommercialisme un peu partout en France avec constats d’huissiers et dépôt de plainte auprès des Tribunaux d’ici à la fin 2012.

Sylvie Soubes
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • BLOG STATS

    • 15,285 hits
%d blogueurs aiment cette page :