La 4ème saison de Top Chef défie la crise

 

mercredi 9 janvier 2013 15:09

Top Chef revient sur les écrans dans quelques semaines sur M6. Cette fois, les candidats, tous professionnels, doivent faire de l’exceptionnel avec des produits du quotidien.

 

Jean-François Piège, Ghislaine Arabian, l’animateur Stéphane Rotenberg, Cyril Lignac, Christian Constant et Thierry Marx.
© Daniella JEREMIJEVIC/M6
 


Une boîte de thon, de maïs ou de coeur de palmier, des corn flakes, du surimi, un oeuf… les candidats découvrent le produit en soulevant la cloche. Sur les visages, on lit la surprise, l’interrogation voire le dépit. C’est parti pour la première épreuve au coeur d’un supermarché. Les candidats courent dans les rayons afin de trouver les ingrédients pour relever le défi : réaliser un plat original et bon qui met en valeur ce produit surprise. Surtout un plat qui sera meilleur que celui des autres concurrents. Les commentaires des candidats pendant et après l’épreuve sont truculents. Entre l’extrême concentration et l’énervement, les espoirs déçus, les ratés, mais aussi leur technique, leurs idées qui fusent, le spectacle est réussi.
Ils sont 16 candidats (dont 4 femmes) lors de la toute première émission. Pour la sélection concernant la partie cuisine, c’est à nouveau l’oeil de Guy Legay, l’ex-chef du Crillon, qui a été décisif. Ensuite, les profils des candidats sont étudiés pour avoir des parcours différents (autodidactes compris), des situations variées (chef propriétaire, chef de cuisine, sous-chef, chef de partie, chef privé), issus de régions diverses… La production promet un casting haut en couleurs avec des personnalités affirmées.

 Une nouvelle épreuve

Chaque saison doit apporter son lot de nouveautés. Studio 89 Productions a choisi donc son thème : des produits du quotidien pour une cuisine d’exception. L’idée étant d’être encore plus proches des téléspectateurs, leur prouver qu’ils peuvent faire encore mieux avec ce que recèle leur réfrigérateur. Les candidats doivent aussi utiliser les restes jusqu’aux épluchures. Parmi les nouveaux défis, il y a celui du menu gastronomique (entrée + plat + dessert) pour un coût matière de 7,40 centimes. Côté épreuves, la mécanique reste inchangée avec 3 défis par émission. Mais ils auront une surprise de taille. Pendant un défi, il faudra s’interrompre avant de reprendre 20 minutes plus tard. Pendant ce laps de temps, ils auront une épreuve redoutable : réaliser une mignardise avec 4 ingrédients imposés ou un oeuf mollet frit. La technique et le talent doivent s’exprimer sur le champ. Le vainqueur est qualifié d’office et passe directement à l’épreuve suivante alors que ses camarades reprennent là où ils s’étaient interrompus. Le rythme est soutenu. Pas de temps mort.

Devant Paul Bocuse

Outre Paul Bocuse, les candidats devront cuisiner pour d’autres grandes figures de la profession : Georges Blanc, Philippe Etchebest, Michel Guérard, Gilles Goujon, Dominique Loiseau, Jean-Michel Lorain, Gérald Passedat, Eric Pras. Dans un autre registre, ils s’affronteront au Stade de France pour nourrir une équipe de rugby, ou dans un théâtre parisien pour Pierre Palmade et Michèle Laroque…
Pour finir, M6 intensifie son action sur le web. Dès le début de l’émission, les téléspectateurs pourront utiliser une toute nouvelle application pour iPhone et iPad en interaction avec le programme. Un logo spécial apparaîtra sur la télé pour signaler que des informations complémentaires sont disponibles sur l’application comme la recette diffusée en simultanée. Les téléspectateurs pourront aussi s’en servir pour donner leur avis et même le transférer sur les réseaux sociaux. Le site internet dédié à Top Chef sera complété cette année par des vidéos expliquant les recettes pas à pas présentées par Grégory Cuilleron, candidat de la première saison.
«  Notre grande satisfaction, c’est de voir la réussite de l’émission. Lors du lancement il y a près de 4 ans, nous avions entendus quelques réserves. Or la profession ne reste pas sur ses préjugés. Elle sait évoluer. Les candidats sont de plus en plus chevronnés. Ils ont une très forte envie de participer. Les relations avec les candidats pendant le tournage sont vraiment intéressantes et l’on a vécu de grands moments comme la rencontre avec Paul Bocuse ou à la Tour d’Argent », confie Jean-François Piège. Même constat pour Thierry Marx, « Nous avons vaincu les réticences. L’émission est un succès. Savoir utiliser l’intégralité du produit, c’est important pour les cuisiniers comme pour le grand public. Nous faisons passer des messages qui relèvent de nos compétences ». 
La saison 3 a été suivie par 4,2 millions de téléspectateurs en moyenne. 400.000 de plus que lors de la saison 2. Le 7 avril 2012, 5,4 millions de fans étaient devant leur écran pour découvrir qui allait empocher les 100.000 euros. Ça redémarre d’ici peu.

Nadine Lemoine
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • BLOG STATS

    • 15,414 hits
%d blogueurs aiment cette page :