Besoin d’un coup de balai dans les chambres d’hôtes ?

PUBLIÉ LE 07/05/2013

Par La Voix du Nord

La principale organisation des patrons de l’hôtellerie a entamé une action contre certaines chambres d’hôtes qu’elle estime illégales. En France, une cinquantaine de chambres d’hôtes dans dix départements ont été assignées pour l’exemple. Quatre l’ont été dans le Pas-de-Calais. Le début d’un coup de balai au cœur de l’industrie touristique ?
chambres-hôtes.jpg

« C’est comme si demain, je décidais, parce que j’ai une voiture, de faire le taxi. » Avec Thierry Grégoire, président régional de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (UMIH), et hôtelier au Touquet, les amateurs de métaphores filées sont aux anges. Vous en voulez une autre ? « Quand on joue au football, il n’y a pas une équipe avec 14 joueurs et l’autre qui joue à six ! »
La périphrase, c’est un peu sa manière à lui de brandir un carton jaune, à Thierry Grégoire. Un avertissement adressé à certains propriétaires de chambres d’hôtes qui, selon lui, ne respectent pas tous la réglementation.

« On aurait pu en prendre cinquante »

« Depuis trop longtemps, on voit des chambres d’hôtes qui se développent sans être au registre du commerce et des sociétés, assène le président régional de l’UMIH. En outre, certaines ne respectent pas l’obligation de ne pas exploiter les chambres dans des annexes. » Les chambres d’hôtes sont, en effet, censées être exploitées dans la résidence principale. Autre reproche adressé à certains propriétaires : le non-respect de l’obligation de ne pas dépasser une capacité d’accueil de cinq chambres et de quinze personnes.

Du coup, le service juridique de l’UMIH s’est attaché à dresser un inventaire des contrevenants dans dix départements. « Dans le Pas-de-Calais, on en a trouvé 17 en deux heures de travail ! Il y en a beaucoup plus que ça. Dans le Nord – Pas-de-Calais, on aurait pu en prendre cinquante. » Finalement, le choix s’est arrêté sur quatre chambres d’hôtes. Deux au Touquet, une à Outreau, une à Arras.

Trois des quatre chambres d’hôtes utiliseraient des annexes, les quatre ne seraient pas enregistrées au registre du commerce. « Certains ne déclarent rien aux impôts », enrage Thierry Grégoire. D’où des assignations devant le tribunal de commerce pour concurrence déloyale.

Mais pour le président de l’UMIH, le comble n’est pas encore atteint : « Ces chambres d’hôtes qui nous font une concurrence déloyale sont souvent, par complaisance ou par omission, promues par des offices de tourisme, voire des comités départementaux ou régionaux. » Dans la région, ce serait le cas. « On aurait pu attaquer les comités de tourisme, on ne l’a pas fait. Mais c’est quand même avec notre pognon qu’ils assurent la promotion ! » Voilà tout de même les comités de tourisme prévenus.

Cette ruade des hôteliers intervient, bien entendu, dans un contexte morose. Pierre Nouchi, propriétaire de deux hôtels de 19 chambres à Calais (et lui aussi membre de l’UMIH), confirme : « Le métier d’hôtelier est devenu très, très dur. Les clients recherchent des tarifs préférentiels et nous, on est extrêmement réglementé. On doit tout mettre aux normes en termes d’accessibilité et de sécurité. Et les commissions passent vérifier. »

Au tour des buvettes…

Depuis son hôtel localisé face à la gare d’Arras, Daniel Basdevamp a lui-même constaté des excès dans son secteur : « À Arras, il y a de plus en plus de chambres d’hôtes qui ouvrent. C’est un peu tendance, vous ouvrez la télé, il n’y a que ça. On en a une où la propriétaire organise même des cocktails. Si on laisse faire ça, c’est la porte ouverte à tout dans un contexte économique qui n’est pas facile. »
D’ailleurs, les hôteliers ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin. Thierry Grégoire reprend : « On a supporté pendant trop longtemps le fait d’avoir des gens qui font le même métier que nous et qui ne respectent pas la réglementation. Avant l’été, on va s’attaquer aux buvettes temporaires et aux tables d’hôtes. »
Les taxis et les footballeurs n’ont, pour l’heure, rien à craindre…  •

« C’est du règlement de comptes de bas étage »

Du grenier à la cave. Les quatre propriétaires de chambres d’hôtes assignés en justice par la principale organisation patronale de l’hôtellerie n’en reviennent pas.
À commencer par Gérard Grébert, propriétaire de la chambre d’hôtes Intra Muros à Arras : « Je suis déclaré à la mairie. J’ai rempli ma déclaration d’impôts en n’oubliant pas la rubrique « Gîtes et chambres d’hôtes ». Je suis inscrit à l’office du tourisme d’Arras qui assure ma promotion, je paie ma taxe de séjour à la communauté urbaine. Je n’ai jamais cherché à me cacher. » Cette incompréhension fait place à de l’affolement lorsqu’on s’adresse à Martine Kleyn, propriétaire de la Villa Vent Couvert au Touquet : «  J’ai un numéro de SIRET, j’ai un numéro intercommunautaire. Quand j’ai fait construire, j’ai annoncé que c’était pour y faire des chambres d’hôtes. Tout le monde est au courant et je ne gagne pas des millions non plus. Je ne comprends pas. » L’expert-comptable de Martine Kleyn nous a même contactés : « Quand on exerce une activité de meublé, on ne doit pas être inscrit au registre du commerce. »
« Envie de rire »
Bruno Champion du Retour aux sources, à Outreau, se montre plutôt confiant : « Je suis autoentrepreneur, je n’ai pas besoin de m’inscrire au registre du commerce. Mais ils peuvent venir, je suis dans la loi. Franchement avec deux chambres, je ne vais pas dégager un salaire … »
Quant à Marika Pronier, de la Dolce Villa, au Touquet, elle opte pour une franche colère : « Avant d’assigner, il faudrait qu’ils se renseignent bien. J’ai une existence légale et justifiée. C’est du règlement de comptes de bas étage. J’ai à la fois envie de rire et de rugir. Nous sommes installés depuis le début d’année, je pense que c’est un message d’accueil… »
P.-L. F.

>>> ÉCLAIRAGE

« Une offre complémentaire de l’hôtellerie »
Directeur du comité régional de tourisme (CRT), Christian Berger voit d’un oeil favorable l’initiative de la principale organisation patronale de l’hôtellerie.
– Est-ce une bonne idée d’assigner des chambres d’hôtes qui ne respecteraient pas la législation ?
« Je soutiens toute tentative qui vise à mettre un peu d’ordre dans la commercialisation touristique. Depuis 2000, on a fait rentrer les établissements classés dans des démarches qualité. On est dépositaire de la marque « qualité tourisme » pour le Nord – Pas-de-Calais. Il n’est pas normal que des gens non déclarés puissent vendre des services de location à des touristes, c’est illégal. Là, il y a quatre chambres d’hôtes qui sont assignées mais il y en a plus que ça dans la région. »
– Les patrons de l’hôtellerie affirment que les comités de tourisme assurent parfois la promotion de ces chambres d’hôtes…
« Ce n’est pas le cas du CRT. Il faut que tout le monde soit vigilant à ne pas faire la promotion de ces produits. Peut-être que ça peut arriver mais s’il y a des manquements, ce n’est pas volontaire. Il faut d’ailleurs faire aussi attention à ce qu’il n’y ait pas d’hôtels mal déclarés. »
– Le nombre de chambres d’hôtes est-il en augmentation dans la région ?
« C’est un phénomène important dans le Nord – Pas-de-Calais. On a certainement plus de chambres d’hôtes en région que partout ailleurs. C’est un phénomène qui s’est développé, une offre complémentaire de l’hôtellerie. Je ne pense pas que les chambres d’hôtes légales prennent du chiffre d’affaires aux hôteliers. On compte 9,6 chambres pour 1 000 habitants en France et on en a 4,7 dans le Nord – Pas-de-Calais. On a de la marge. Ce n’est pas, bien entendu, une raison pour faire n’importe quoi mais il y a encore de la place pour des chambres d’hôtels et pour des chambres d’hôtes spécifiques en ville, ou à la campagne dans des endroits particulièrement retirés. »

PAR PIERRE-LAURENT FLAMEN
PHOTO PIB

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • BLOG STATS

    • 15,035 hits
%d blogueurs aiment cette page :