Un outil structurant

RESO Outil structurant de la profession :

 Aujourd’hui, 99% de nos adhérents remplissent leurs relevés d’heures sur une trame informatique, nous souhaitons même nous diriger vers un système de signature électronique.

Les acteurs de l’emploi constatent, suite à l’implantation du groupement RESO sur un territoire, une structuration dans les pratiques RH. Car, au-delà des salariés partagés, RESO transfère ses bonnes pratiques à ses adhérents qui les mettent en œuvre auprès de leurs propres salariés.

Ainsi, on peut mesurer de manière significative une baisse des conflits sociaux amenant à une procédure prud’homale chez les adhérents de RESO.

Par ailleurs, RESO opère un rôle de médiation dans la relation tripartie, en six ans d’existence RESO n’a pas connu un seul Prud’homme.

RESO facteur de lutte contre le travail dissimulé et la précarité :

 RESO positionne son offre de mise à disposition également à la demande d’extras répondant à une pratique d’usage de la profession. Le Groupement d’Employeurs facilite et sécurise cet usage et permet de construire des CDI à partir d’extras. Cela évite le recours à une main d’œuvre payée de la main à la main du fait des lourdeurs administratives, engendrées par un extra de quatre heures.

Dans le contexte de récession que nous connaissons, les entreprises adhérentes ne pouvant pas garder un de leurs collaborateurs se retournent vers RESO pour apporter à leurs salariés une alternative. Les entreprises en ce moment, suite à un départ volontaire d’un de leurs collaborateurs, vont faire appel au Groupement d’Employeurs RESO en attendant des jours meilleurs et pourront ainsi anticiper plus facilement la reprise.

RESO facteur de stabilité de l’emploi et réducteur de chômage frictionnel :

 On reproche couramment à la profession, le turn over important des collaborateurs. Mais on oublie le turn over des professionnels, aujourd’hui sans prendre en compte les raisons de ces changements qui sont un autre débat, la durée d’exploitation d’un fonds est passé de sept ans en moyenne à quatre ans. Cette accélération des transactions se fait aussi au détriment des salariés de ce secteur. Le constat est le suivant : les affaires changent mais RESO est toujours là, élément stabilisant sur le champ de l’emploi.

On pourra d’ailleurs constater dans le contexte actuel que si les sociétés de travail temporaires ont massivement mis fin aux contrats d’intérim, étant la première variable d’ajustements, les groupements d’employeurs du fait de leurs fondamentaux plus pérennes résistent mieux à cette crise.

RESO dans son fonctionnement a développé une expertise que nous qualifions de « casting positif ».

RESO a un taux de réussite bien supérieur à une embauche directe pour la simple et bonne raison que c’est son métier à plein temps. Les collaborateurs de la structure de gestion de RESO sont non seulement tous d’anciens professionnels de la restauration mais connaissent parfaitement les établissements pour les visiter « de la cuisine à la lingerie » régulièrement. Cela évite donc un chômage frictionnel dans un secteur où la tension sur le marché de l’emploi est forte, certains salariés se donnent le temps ou se montrent exigeants. (Le cout du traitement social d’un chômeur est de 20 000 Euros par an).

RESO laboratoire social des HCR :

 RESO a mis en place une gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC).

En collaboration avec la CCI de Nantes st Nazaire, il a participé à la mise en œuvre d’une charte de confiance étendue désormais à la région et à d’autres secteurs d’activités (hôtellerie de plein air).

RESO a développé un logiciel RH spécifique permettant de gérer toute la planification de la mise à disposition des salariés. Cet outil, redéployé par une SSII est aujourd’hui commercialisé auprès de 30 groupements d’employeurs et devrait bénéficier dans les prochains mois d’une version spécifique pour les professionnels des HCR, notamment les traiteurs.

RESO met en œuvre également une politique d’insertion par la qualification notamment en finançant des contrats en alternance ainsi que des formations de 250 heures sur les savoirs faire de base (lire, écrire, compter) pour des publics femmes de chambre et plongeurs.

RESO apporte une réponse structurante aux saisonniers qui font Mer/Montagne en leur proposant un CDI sur deux régions. Mis à part quelques groupes présents sur les deux destinations aucun autre acteur ne peut le mettre en œuvre.

RESO le seul Groupement d’Employeurs HCR réussi en France :

 RESO est aujourd’hui la seule expérience réussie en France, cela grâce aux convictions des professionnels fondateurs qui ont imaginé la philosophie de ce groupement, mais aussi grâce à une équipe de techniciens qui assure toutes les phases de la mise à disposition.

Le secteur est une profession chronophage et elle exige pour cela une équipe de gestion plus importante que dans d’autres secteurs pour les raisons suivantes :

80% des adhérents de RESO sont des entreprises de moins de dix salariés.

Sur huit cents adhérents, la moitié a recours au groupement d’employeurs et cela, à différents moments de l’année et sur des temps très courts.

Pour générer un temps plein, il faut les besoins en moyenne de dix entreprises contre trois entreprises dans les groupements d’employeurs multisectoriels.

Par contre, les effets induits sont plus importants dans un groupement d’Employeurs HCR, du fait du caractère structurant apportant un relais conseil en ressources humaines.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • BLOG STATS

    • 15,239 hits
%d blogueurs aiment cette page :